Toutes les trente secondes, un diabétique est amputé quelque part dans le monde. Pire encore, toutes les dix secondes, un de ces patients amputés décède. C'est dire l'importance de traiter les complications «podologiques» liées au diabète. Une maladie qui touche toutes les populations. Des solutions de prise en charge et de traitement du pied diabétique existent aujourd'hui. Elles permettent d'éviter l'acte chirurgical radical qu'est l'amputation. L'une d'elles est la molécule Heberprot-P qui a été développée dans un laboratoire pharmaceutique cubain.

(RHC). L'Heberprot-P, médicament cubain unique au monde pour le traitement de l'ulcère du pied du diabétique et pour en éviter l'amputation, vient d'être breveté en Russie, portant ainsi à 20 le nombre de pays qui utilisent ce médicament mis au point au CIGB, le Centre d'ingénierie génétique et de Biotechnologie de Cuba.

Manuel Raíces, chercheur de cette institution, a souligné que presque 140 000 patients ont été traités dans le monde avec ce médicament avec des résultats excellents.

L'expert a relevé aussi que plus de 29 000 Cubains ont été traités gratuitement avec ce médicament et le risque relatif à l'amputation s'est réduit de 80%.

 

Envoyer ma demande d'évaluation du cout des soins